Navigation rapide

Accueil > Actus > Le vélo par grand froid

Le vélo par grand froid Le vélo par grand froid

vendredi 27 décembre 2013

En attendant le mois d’août, pour cette semaine à St Pourçain inoubliable vous pouvez continuer à faire du vélo.

Faire du vélo en plein hiver,

c’est évidemment possible, mais par grand froid comme en cette période, il est préférable de suivre quelques conseils pratiques.

Papier Journal ou veste thermique ?

Par le passé, les cyclotouristes avaient trouvé la parade en glissant une feuille de journal sous le maillot. Très astucieux et efficace. Le papier journal est calorifuge, c’est à dire qu’il isole du froid et de l’humidité.

Ce temps semble révolu et les professionnels du vêtement sportif ont mis au point de nouvelles protections à base de microfibres. La structure micro-poreuse de la membrane assure au vêtement une plus grande respirabilité et protège efficacement des intempéries. Ce concept qui a maintenant fait ses preuves, isole parfaitement du vent tout en protégeant le pratiquant d’un éventuel refroidissement. De surcroît, le tissu évacue l’humidité du corps à l’extérieur, même lors d’efforts soutenus, en montée par exemple.

Les fibres améliorent-elles le confort ?

En une vingtaine d’années, le marché de « l’outdoor » a vécu sa révolution textile. Désormais, les vêtements assurent une protection tout en un. L’amélioration de leur conception autorise bien des aventures tant en plaine qu’en altitude. Certains parlent même de fibres intelligentes.

Qu’ils soient naturels (coton, laine, soie) ou synthétiques (polyester, acrylique, chlorofibre) ces vêtements semblent répondre aux désirs croissants et bien légitimes des pratiquants : confort légèreté technicité. Ainsi ils doivent avoir une double fonction : assurer la thermorégulation du corps en laissant respirer la peau et garantir la protection contre les agressions extérieures comme la pluie, le froid ou le vent. Ce dernier, lorsqu’il souffle de face à vélo cause des sensations désagréables car il agit directement sur la perception que l’on a de la température extérieure.

Les nouvelles protections sont-elles efficaces ?

Aujourd’hui, le principe des trois couches superposées est une règle bien connue, acceptée et utilisée. La première couche où l’on compte le maillot de corps, les sous vêtements, les chaussettes, soit tout ce qui est au contact de la peau doit permettre l’évacuation de la transpiration sans la retenir. Elle doit sécher rapidement pour ne pas refroidir le corps après l’effort. Donc pas de coton !

La seconde couche, intermédiaire (ex maillot cycliste à manches longues) doit conserver la chaleur tout en étant « respirante ». La troisième couche quant à elle (veste coupe vent type Windstopper ou imperméable type Goretex) protège de tous les intempéries et permet d’évacuer la transpiration.

Faut-il protéger les extrémités ?

Le plus important reste la protection des extrémités corporelles : la tête, les doigts, les orteils. Une grande déperdition de chaleur se produit à ces trois niveaux. Pensez au bonnet ou à la cagoule glissé sous le casque. Des gants longs avec une première paire de sous-gants de soie constituent une bonne solution. Enfin, outre les chaussettes en laine ou coolmax, n’hésitez pas à enfiler des couvre-chaussures en néoprène ou en Windstopper, efficace contre le froid et l’humidité.

Cinq bonus pour rouler l’hiver

- Échauffer la musculature : avant le départ, échauffez vos muscles pendant trois à cinq minutes environ en sautillant sur place, en effectuant des flexions de jambes et des mouvements de bras. Ne jamais commencer à rouler avec des muscles froids ;
- S’habituer au froid : qui ne veut pas renoncer aux sorties hivernales doit les rendre plus courtes et régulières. La bonne condition physique générale en dépend ;
- Activer la circulation : avoir le réflexe de contracter et de relâcher fréquemment les doigts et les orteils pour éviter l’onglée. Attention aux élastiques aux poignets et aux chevilles qui peuvent couper la circulation sanguine ;
- Se vêtir correctement : adoptez le principe des 3 couches superposées. Les vêtements utilisés doivent permettre d’évacuer la transpiration tout en réalisant une barrière contre le froid. Pensez à bien protéger les extrémités du corps ;
- Adapter l’alimentation : l’hiver, on consomme plus d’énergie : n’oubliez pas votre alimentation d’appoint (barres de céréales, pâtes d’amande, fruits secs ou gâteaux secs). Optez pour un bidon thermos qui permet de garder une boisson chaude ou tiède au cours de la sortie !

Source : carfree.free.fr

Bon roulage hivernal a tous.
Quels sont vos méthodes et équipement pour rouler l’hiver ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document